Pourquoi choisir le cuivre pour distribuer l’eau sanitaire ?

FLOVEA
Le cuivre est le matériau le plus utilisé à travers le monde pour la distribution d’eau sanitaire.

Le choix du cuivre n’est pas anodin. C ’est un matériau naturel, 100% recyclable et pur, contrairement au laiton qui est un alliage de cuivre et de zinc (ce dernier favorise la corrosion). Naturellement bactériostatique, i l l i mite la formation de biofilm et la prolifération des bactéries telles que les staphylocoques et les légionnelles préser vant ainsi la qualité de l ’eau sanitaire.

ÉTANCHÉITÉ

Par la conception même des nourrices laiton, chaque départ non utilisé doit être obturé mécaniquement. Le professionnel doit effectuer un serrage minutieux, avec un joint parfaitement adapté et les bons équipements. L’étanchéité est ici obtenue par la compression des joints. Contrairement au laiton, le cuivre est neutre et transformable à souhait. Cette caractéristique permet de faire du « standard sur mesure ». C’est-à-dire de fabriquer en usine une nourrice standard, mais modulable en diamètre, pour adapter les débits aux règles de calcul DTU. Ainsi, pour assurer l ’étanchéité, si les matériaux cuivre et laiton sont comparables, le cuivre est une solution de plomberie plus flexible, qui peut être rigoureusement adaptée au besoin et ne dépend pas du savoir-faire et du temps passé par le plombier pour la pose.

MISE EN OEUVRE

Le collecteur laiton standard du marché européen est composé de sorties unilatérales taraudées ou filetées. Le plombier doit par fois assurer l ’adaptation rigoureuse lors de la pose des réseaux d ’eau sanitaire du fait de départs croisés (piquages supérieurs et inférieurs) impossibles à mettre en oeuvre avec un collecteur en laiton. Le cuivre permet de croiser les piquages et facilite la mise en oeuvre dans des gaines techniques par fois étroites. La souplesse de mi se en oeuvre des solutions préfabriquées en cuivre permet en outre une distribution des fluides sans user de raccords mécaniques. Au-delà d’une plus grande facilité de pose, cette solution réduit de façon considérable les risques de fuite.

COÛT

Le prix de revient d ’un collecteur quatre départs en laiton pour l ’eau froide et un départ pour l ’eau chaude, en incluant les supports muraux et les raccords représente environ une cinquantaine d ’euros TTC. Montant auquel i l faut ajouter le temps d ’approvisionnement des différents composants puis le temps de montage des raccords et de mise en oeuvre, soit environ 1 heure à 1h30 de pose. En comparaison, l ’ensemble de ces opérations est simplifié à l ’extrême avec un collecteur en cuivre Neof ’x Flovea 4+3 départs : un ensemble complet, en un seul achat, en matériau pur, déjà assemblé, correctement dimensionné et donc par faitement adapté et étanche. Le temps de pose s’en trouve lui-aussi réduit, au minimum de 30 minutes. Pour moins de 100 € TTC, c’est une solution plus facile à mettre en oeuvre mais aussi d ’une fiabilité difficile à atteindre avec un assemblage de produits du commerce.

Retour aux Actualités

PAR ICI
Rejoignez notre réseau et profitez de nos offres et actualités mensuelles !
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !