Pourquoi choisir le cuivre pour distribuer l’eau sanitaire ?

La solution fluide

Pourquoi choisir le cuivre pour distribuer l’eau sanitaire ?

Cuivre-distribution-eau-potable

Le cuivre est le matériau le plus utilisé à travers le monde pour la distribution d’eau sanitaire. Avec plusieurs décennies de retour d’expérience, il est sans conteste le matériau le plus sûr pour lutter, notamment, contre la legionella.

Matière première pure, entièrement recyclable, le cuivre est une ressource renouvelable. Naturellement bactériostatique, le cuivre prévient le développement du biofilm bactérien dans les canalisations. Ainsi, les réseaux en cuivre de distribution d’eau contribuent à prévenir et limiter considérablement le risque de contamination de l’eau.

Le cuivre pour prévenir le risque de légionellose

La prolifération de certaines bactéries, en premier lieu les légionelles, est un risque pour les réseaux d’eau et climatisations, notamment dans les bras morts. Par de fines gouttelettes en suspension dans l’air, l’eau contamine alors par inhalation et peut causer certaines maladies pulmonaires dont la redoutée légionellose, mortelle dans 10 % des cas.

Le laboratoire Kiwa, organisme officiel de certification néerlandais, a publié en 2003 un rapport mettant en évidence l’influence de la nature des matériaux de canalisations sur le développement du biofilm et la prolifération des légionelles. Ce rapport mettait en exergue l’action bactériostatique du cuivre et sa bonne compatibilité avec les différents traitements de désinfection.

En mars 2008, l’Agence américaine pour la protection de l’environnement a homologué le cuivre en tant qu’agent antibactérien, lui apportant une reconnaissance déterminante pour son utilisation dans la gestion de l’eau aux Etats-Unis.

Les autres avantages du cuivre pour la plomberie

Outre ses propriétés antibactériennes, le cuivre présente d’autres intérêts pour la distribution de l’eau :

  • il ne dégage pas de composés organiques volatiles,
  • il maintient le flux de conduction en situation d’urgence, par exemple en cas d’incendie,
  • son imperméabilité à l’oxygène et aux agents externes empêche odeurs et saveurs désagréables.

Rappelons enfin que le contenu légal du cuivre dans l’eau à la sortie du robinet du consommateur est de 2 mg/l (RD 140/2003 du 7 février 2003).

[dt_call_to_action background= »fancy » line= »true » animation= »bounce »]Voir toutes les solutions cuivre de plomberie prête-à-poser[/dt_call_to_action]